arnaque...

Publié le par Biau Jardin de Grannod

Un article publié en première page dans le journal " le Progrès de Lyon "  rend compte d'une : 

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2011/juillet_aout/arnaque.jpg

 

Pour lire l'article en entier, cliquer sur son image.

 

Avis donc aux personnes "soucieuses de comprendre ce qu'elles mangent" 

(comme inscrit sur le bandeau de ce site).


En quelques clics, tout moteur de recherche, si on tape "agriculture biologique", donne en une fraction de seconde des liens avec :

le site de l'Agence bio

le site de la FNAB ( fédération nationale de l'agriculture biologique ).

 

Ce qui permet de s'informer, complètement et directement à la source, sur le système de garantie qui a finalement été mis en place, sous la pression des agriculteurs et consommateurs biologiques organisés  ( les plus anciens dès les années 70, merci à eux ! )

 

Il est bien dommage que les consommateurs en amap cités ( trompés dit l'article depuis deux ans et demi...! ) ne se soient pas mieux informés :

dès la création de leur association, plus en détail, et directement à la source, c'est à dire aux sources compétentes ci dessus;

puis au cours des ans par quelques démarches " basiques".

Voici un cas de plus qui démontre qu'une relation commerciale ne peut être construite équitablement dans un système uniquement "basé sur la confiance". Tout simplement et notamment parce que :

d'une part le producteur a, en règle générale, besoin de vendre à des clients pour vivre ;

d'autre part le consommateur n'a, en règle générale, aucune compétence agronomique, et aucune expérience agricole.

Dans ce contexte, les consommateurs ont tout à gagner à ne pas se contenter de belles paroles et à adopter une attitude dynamique de recherche d'information et de compétence; à ne pas cacher derrière le beau mot de confiance la tendance au laiser-faire et la passivité. Les producteurs bio eux ont tout intérêt à ce que le niveau de clairvoyance de leurs clients augmente : c'est ainsi que leurs acheteurs comprendront mieux leur pratique et donc leur seront fidèles.

Charte éthique, co-construction, commerce équitable, engagement durable, moraliser le commerce,  ...toutes ces grandes phrases à la mode que l'on peut lire un peu partout depuis quelques années ne sont que des "mots-valise" : chacun n'y met dedans que ses propres affaires !   La transparence ne devient autre chose qu'un mot creux qu'à force de pratique quotidienne et de responsabilité partagée. Chaque "partie" doit donc " faire des efforts" :

Le producteur doit démontrer des pratiques concrètes, quantifiables et vérifiables; les expliquer ;  et en accepter le contrôle par des organismes compétents et indépendants. Indépendants des fournisseurs, indépendants des producteurs, et aussi indépendants des acheteurs.

Le consommateur doit, lui, abandonner le rôle passif que lui trace la société marchande, se prendre en charge, et réaliser que la bonne volonté ne peut suffire et qu'il doit se former pour prétendre agir (par exemple en vérifiant chaque année la réalité de la certification, en participant régulièrement à des visites de ferme au cours desquelles par l'observation et des questions, il pourra acquérir plus de compétences techniques).

 

Et au Biau Jardin de Grannod ?

Sur notre site, nous essayons d'informer les abonnés à nos paniers en toute transparence de plusieurs façons :

bien sûr en donnant la composition du panier de la semaine et des recettes, mais en allant au delà de cet aspect service au consommateur.

En informant chaque semaine sur les activités agricoles récentes au jardin, et avec la volonté de faire comprendre au quotidien la réalité de notre pratique biologique dans la succession des saisons.

En mettant en ligne des pages d'information plus générales intitulées : la bio : les réglements, nos garanties,notre pratique, etc...

Parmi celles-ci, les visiteurs de ce site de paysan bio peuvent lire l'extrait ci dessous d'un article mis en ligne dès la création en 2008 du site du Biau Jardin de Grannod " .

 "On trouve de tout sur internet...ne serait ce que parce que quiconque peut ouvrir un site ou un blog et y publier ce qu'il souhaite, sans contrôle de validité ni de bien fondé. Et au moins concernant l'agriculture biologique, cela n'aide pas les consommateurs (qui sont très nombreux à chercher des renseignements, et peu nombreux à posséder les formations de base en agriculture) à mieux comprendre

C'est pourquoi je vous donne ci-dessous les adresses de quelques sites que je trouve fiables, étant donné leur origine.





agencebio.org



L'agence bio est la structure auprès de laquelle chaque agriculteur bio doit se notifier chaque année. C'est donc le site sur lequel on trouve l'annuaire, de tous les agriculteurs bio de France. Il y a parfois quelques problèmes de délai, mais grosso modo, c'est l'annuaire fiable: sauf incident, tout opérateur en bio y est obligatoirement inscrit, tout opérateur qui n'y est pas inscrit est obligatoirement pas en bio (attention, les notifications se font chaque année au plus tard le 15 mai, et les délais de mise à jour peuvent parfois être longs...)

Je trouve que c'est un site très complet, qui permet de trouver à peu près tout sur le fonctionnement de la bio, tant point de vue historique, qu'agricole et environnemental, que réglementaire. Il y a toute une série de liens vers tous les documents qu'un consommateur peut souhaiter connaître."

 


 liens pour accéder aux articles complets :


la bio : nos garanties

la bio : notre pratique


Bonne lecture !

 

 

.

Commenter cet article