incontestablement, il a fait beau ...

Publié le par Biau Jardin de Grannod

... lundi.

Comme une belle journée de printemps. Comme une vraie !

Le biau jardinier en a profité pour "passer les coups d'outil " nécessaires.

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/05_06/13_05_28_600_vue_au_sud_.jpg

Légende de cette photo ensoleillée :

au premier plan, une de nos bandes fleuries, réservoirs permanents d'auxiliaires.

au second plan, 3 planches recouvertes d'une " toile tissée ". Nous utilisons ce produit très solide (plusieurs ont, comme certains whiskies, 16 ans d'âge ) donc économique tant au point de vue financier qu'au point de vue gaspillage de matière pour faire des "occultations ". Sur ces 3 planches, nous sèmerons des carottes dans quelques semaines, le sol est prêt. La pose de cette toile noire va contribuer à réchauffer le sol, elle va garder l'humidité. Toutes les conditions seront donc là pour une bonne germination des graines d'adventices présentes dans le sol. Elles vont donc germer, puis lever, et finir par s'étioler puis mourrir suite au manque de lumière. Les biaux jardiniers pourront donc semer ces carottes dans un terrain plus propre que si ce faux semis n'avait pas été fait.

Au troisième plan, sur les 3 planches de sol nu, une occultation avait été faite précédemment; mais comme les températures sont trop basses depuis longtemps, les herbes ont eu le temps de lever, mais pas de s'étioler. Le biau jardinier est donc passé avec son brûleur à gaz pour cuire ces plantules sans plus attendre : il était grand temps en effet de semer les panais pour cet hiver. 

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/05_06/13_05_28_600_vue_bruleur.jpg

Rappel : bien que nous appelions cet outil le brûleur, il s'agit simplement de cuire les plantules levées; on voit bien à gauche qu'elles ne sont pas réduites en cendres, ce qui serait trop consommateur de gaz, et dangereux pour la vie à la  surface du sol.

C'est assez impressionnant de voir la flamme sortir de chaque bruleur, avec du givre provoqué par la détente du gaz qui passe de la phase lliquide à la phase gazeuse...

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/05_06/13_05_28_600_vue_givre.jpg

Nous utilisons aussi cette technique de désherbage thermique sur les semis de carotte plusieurs jours après le semis des graines, et juste avant la levée, ce qui prouve bien le peu d'élévation de chaleur amenée au sol par cette technique, qui semble donc provoquer peu de " dégats colatéraux ".

Le biau jardinier a aussi eu le temps de passer  partout où il fallait détruire les germinations provoquées intentionnellement par le dernier travail du sol : c'était un passage de vibroplanche. Ci-dessous photo du vibroplanche en action à Saint Blaise du Buis ( Isère ), preuve que bien qu'auto-construit, cet outil ne craint pas les galets !

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/05_06/vibroplanche-2.jpg

C'est un des outils proposés en stage de 5 jours par adabio auto-construction, la coopérative des savoirs paysans. En cliquant sur la photo, on peut aller visiter le site adabio-autoconstruction.

La destruction de ce faux semis a été faite par un passage de herse étrille attelée sur la barre porte-outils auto-construite cet hiver :

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/05_06/05_13_etrille.jpg

Evidemment, pour cette utilisation, il est prudent de ne pas mettre en route le semoir à engrais verts qui a été adapté au dessus .... Dans son usage combiné de herse / semoir, ce matériel a servi à semer quelques planches avec un mélange multi espèces de fleurs pour aider les auxiliaires.

 

Malgré cette journée de beau temps, le chemin d'accès au jardin reste ... pénible.

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2013/05_06/13_05_28_600_vue_entree.jpg

Commenter cet article