"journée" dans le midi...

Publié le par Biau Jardin de Grannod

Le 21 juillet, nous étions allés aux journées portes ouvertes du GRAB. Le GRAB, c'est la Groupe de Recherche en Agriculture Biologique. Cette station bio fait  depuis une trentaine d'années des essais concernant le maraîchage et l'arboriculture. 

Les journée portes ouvertes permettent aux techniciens de montrer "in situ" où en sont les différents essais en cours; la publication des résultats a lieu plusieurs mois après la fin de chaque essai.


lien vers le site du GRAB


Pour comprendre un peu le travail d'un technicien d'essai, aller dans la rubrique " équipe " et regarder la vidéo sur Jérôme Lambion.

 

 

Le Grab mène plusieurs expérimentations très intéressantes; mais le Grab a un gros défaut à nos yeux: il est en Avignon...

Donc une visite à la journée portes ouvertes du Grab, ça veut dire départ de Bresse nettement avant midi, rendez- vous avec notre technicien bio dans la banlieue sud de Lyon pour covoiturage avec d'autres téméraires, arrivée sur les lieux un petit poil en retard, visite guidée des essais, questions aux techniciens, etc...retour en voiture plein de discusssions, casse-croute en route pour arrivée en Bresse largement après l'heure où, dans les contes,  les voitures se tranforment en citrouille !

 

Des essais particulièrement riches d'enseignements :

 

comparatif de plusieurs plantes dans leur capacité à attirer Macrolophus de Dicyphus, deux auxiliaires que nous cherchons à faire entrer dans nos tunnels : 


http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2011/juillet_aout/BF_entre_tu_600marq.jpg

 

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2011/juillet_aout/Erodyum600marq.jpg


Des test aussi concernant les "planches permanentes", technique agronomique que nous avons généralisée dans notre jardin depuis déja pas mal d'années.

 

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2011/juillet_aout/MTS_Truchet600marq.jpg

Pour avoir un petit aperçu de la technique des planches permanentes : clic clic !

Des essais " planches permanentes" ont lieu dans 3 stations d'essai en France, et chez plusieurs producteurs. 

De plus, sur leurs fermes, plusieurs paysans ont généralisé cette technique depuis une dizaine d'années.

Au GRAB, le matériel mis au point et utilisé pour ces essais est encore plus compliqué que le premier bricolage que nous avions fait chez nous. Mais ce premier bricolage n'a depuis un bon moment plus le droit de travailler au jardin... il ne sert plus que de réserve de pièces métalliques, en cours de démontage chaque fois que le biau jardinier a besoin d'un bout de ferraille pour modifier ou réparer un outil...

Résultats des essais en France sur quelques années résumé grosso modo :

en station d'essai, deux cas se présentent :

soit les planches permanentes donnent le même genre de résultat que le système dit " classique" avec labour et outil animé, mais pas mieux;

soit les planches permanentes donnent de moins bons résultats.

chez les paysans, un seul cas se présente :

le producteur est tellement satisfait du résultat qu'il laisse rapidement tomber le système de travail du sol dit "classique". A croire que la " neutralité scientifique " n'existerait pas vraiment ???

Le biau jardinier a entendu il y a peu un responsable de station répondre que " la motivation du technicien en charge de l'essai planche permanente devait jouer beaucoup sur les résultats "...

No comment.

 http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2011/juillet_aout/tomate600marq.jpg

Test de plusieurs variétés de tomates avec dégustation comparée (photo prise au biau jardin de Grannod).

Où on a pu constater sur les variétés présentes que le plus souvent, les variétés " récentes" avec gros rendement n'étaient qu'assez peu satisfaisantes à manger. Où l'on a pu constater aussi que certaines variétés "anciennes" avec peu de rendement et une forme "hors norme" n'avaient rien de très bon.

La solution la plus raisonnable dans le choix des variétés de tomates consiste sans doute à se fier à son palais, avec le minimum d'à priori. Et à faire de nombreux essais chez soi pour tenir compte du sol et du climat. Ce n'est pas forcément le plus simple !

Commenter cet article