récoltes et ravageurs

Publié le par Biau Jardin de Grannod

Vendredi dernier, les biaux jardiniers ont rentré les oignons jaunes pour l'hiver. Ils avaient été arrachés en début de semaine précédente et depuis, ils séchaient gentiment sous un ciel clair et ensoleillé. Et comme la météo nous annonçait des précipitations importantes pour le week-end (in french in ze text), nous avons fait en fonction des augures.

Le jeu consiste à amener des quantités suffisantes de caisses grillagées, puis à les remplir d'oignons, mais seulement à moitié pour faciliter le séchage et la conservation par la circulation d'air.

http://ahp.li/2be3435d3898c0651bf9.jpg

Ensuite, on en fait des palettes pour les remonter du jardin et les entreposer dans le grenier ventilé.

http://ahp.li/74b53ff369b3617d1c6b.jpg

Une fois la récolte à l'abri, et comme il restait encore une heure ou deux avant la pluie, les biaux jardiniers en ont profité pour arracher les films de paillage, les rouler de façon à pouvoir les emmener de façon confortable à la collecte sélective pour leur recyclage. La pluie est arrivée trop vite : elle ne nous a pas laissé le temps de semer en vitesse un engrais verts. Ce n'est que partie remise !

http://ahp.li/2e09a804b20879d57e7b.jpg

Légende de la photo ci-dessus :

en gris à droite, on distingue une bande fleurie un peu sèche : elle est en graine et se resème...

à droite, le sol nu après le passage d'arrcheuse pour lever et déterrer les films de paillage

à gauche, l'engrais vert, mélange de sarrazin ( lutte bien contre les adventices, gèle ) et de vesce d'hiver (fixe l'azote atmosphérique, résiste au gel) que nous avions implanté après la récolte des échalotes.

Pour lire un article déja ancien sur la culture de l'oignon : lien ici !

Ces derniers jours, les biaux jardiniers ont aussi lutté contre un de leurs ennemis habituels : le campagnol.

http://ahp.li/1a75a0fa1dd1963f922a.jpg

Légende : sur cette photo, une planche de chicorée pain de sucre pour cet hiver. Elle est protégée des attaques de lièvre, lapin, chevreuil, par un filet posé sur arceaux ( une galère pour l'entretien de la culture ensuite...).

La planche comptait 3 rangs de cette salade; celui du milieu est en train de se faire détruire par des campagnols qui en consomment la racine, puis seulement le coeur.

Les biaux jardiniers ont donc posé des pièges Topcat. Pour tout savoir sur les pièges Topcat, c'est par ICI !

Résultat : 4 prises en trois jours :

http://ahp.li/bd11dfe6d8d1f6df4b49.jpg

 

Moralité 1 - tant qu'il y a des prises, il faut continuer !

Moralié 2 - la bio, c'est pas non-violent !





Commenter cet article