histoires de choux et feuilles de choux ...



Dans les livres .

Les statistiques sont formelles : les choux ? deuxièmes légumes consommés au monde! ( derrière les tomates ).

Ce n'est au fond pas bien étonnant quand on réalise la diversité des choux existants...c'est probablement l'espèce cultivée qui a le plus de formes différentes !

Les choux font partie de la grande famille des brassicacées (ex crucifères, pas loin de 4000 espèces dans le monde!!!) qui compte par exemple, en plus des choux, les navets, les radis, les moutardes.

Et il y a aussi comme fleurs fleurs notamment l’aubriétia, la giroflée.


Il y a même le plus connu au monde, celui que tous nous avons déja vu, mais sans trop y faire attention : le chou de Jersey...

 

 

«  Le chou, plante indigène de l’Europe et probablement de l’Asie occidentale, est un des légumes dont la culture remonte le plus loin dans les temps passés. Les anciens le connaissaient et en possédaient certainement plusieurs variétés pommées. L’antiquité de sa culture peut se reconnaître au grand nombre de races qui existent et aux modifications profondes qui ont été apportées aux caractères de la plante primitive. » dit le grand agronome Vilmorin dans l’édition 1883 de son livre sur les plantes potagères dont un original m’a été photocopié par la bibliothèque de la ville de Lyon.

 

La liste seule des différentes variétés de choux dressée par Vilmorin utilise 9 pages dans la table des matières !

 

La description par Vilmorin des seules variétés de choux cultivées occupe 50 pages de son ouvrage, alors que pour les courges, il n’en a besoin que de 20 ! !

 

Vilmorin décrit même un « chou marbré de Bourgogne » : « c’est surtout l’intérieur de la pomme, quand on la coupe, qui présente l’aspect d’où a été tirée la désignation de C. marbré appliquée à cette variété. »


Le chou était à l’origine un légume non pommé, c’est à dire qu’à l’état sauvage ses feuilles ne formaient pas de « tête » en haut de la tige de la plante. Elles étaient plus ou moins échelonnées le long de la tige, comme les branches d’un arbre. C’est le travail de sélection fourni par les paysans au cours des siècles qui a donné peu à peu naissance à toute cette diversité de plantes dont on dispose maintenant. La diversité des choux est telle que les botanistes ont dû donner des noms de sous espèces.


Mais seules certaines espèces sont cultivées couramment, ce qui est bien dommage pour les gourmands…

Dans la vaste gamme des choux, on peut manger : 

     les bourgeons, comme pour le choux de Bruxelles,

     les inflorescences, comme pour le brocoli ou le chou fleur
,

     la racine, comme pour le chou-navet appelé aussi rutabaga, 

     la tige, comme pour le chou-rave,

     les feuilles, soit réunies en une boule très serrée, comme pour le chou cabu, le chou rouge, le chou milan, le pé-tsaï

                           soit échelonnées le long de la tige et cueillies une à une au fur et à mesure de l’avancement de l’hiver, comme pour le chou frisé grand vert du Nord.

C'est comme dans le cochon : tout est bon.. dans le choux.

Et il y a un chou mondialement connu que l'on ne mange pas : le chou de Jersey
Beaucoup ne s'en souviennent pas, du chou de Jersey... Mais tout le monde l'a vu au cinéma, le chou de Jersey... Pourtant, il a fait rire tout le monde, le chou de Jersey... C'est quoi donc, alors, le chou de Jersey ?
On va savoir enfin. C'est la canne de Charlot, et ben v'oui !


Plus de détails sur :

chou brocoli

chou de Bruxelles

chou cabu

chou non pommé ( en feuilles )

chou pointu

chou rave


pé-tsaï